Bio

LÆTITIA ZONZAMBÉ

English follows
 
Reconnue comme figure de proue de la musique de son pays natal, la République centrafricaine, Laetitia s’est établie à Montréal en 2009. Elle est maintenant considérée comme «un leader incontestable de la musique africaine au Canada» (Yves Alavo, Culture Montreal).

Avec des sons et des rythmes du cœur de l’Afrique bantoue, combinés avec le jazz, le blues et la soul, Laetitia Zonzambe fait une musique unique aux motifs complexes et variés qui exprime toute sa créativité. Elle utilise sa voix puissante et colorée pour exprimer des sentiments humains universels. «Il n’y a pas de frontières pour ces sentiments» aime-t-elle à rappeler. Pas de frontières pour sa musique non plus puisqu’elle a joué dans des lieux reconnus internationalement tels que les Francofolies de Montréal, Le New Morning à Paris, la Old Town School of Folk Music de Chicago ou encore le Vancouver Folk Festival. Elle continue actuellement de diffuser sa musique nationalement et internationalement.

En combinant des éléments musicaux de l’Afrique centrale avec le jazz, le blues et la soul, Laetitia fait un «Sanza», qui est aussi le nom de son dernier projet. Le «Sanza» désigne en langue sango (parlée en République centrafricaine) un vêtement fait de différentes pièces de pagnes colorées. Il symbolise la démarche artistique de Laetitia Zonzambé dont les créations musicales sont inspirées d’éléments musicaux hérités, empruntés et assimilés au fil du temps. Ce projet fusionne ainsi accents traditionnels bantous à des influences soul, pop et rythm’n’blues pour nous transporter dans un univers émouvant aux rythmes éclatants fait de sons doux et organiques. Un premier album EP est sorti en 2014.

Elle débute sa carrière musicale en 1999, face à la tourmente d’une crise militaire et sociale prolongée de 1996-2003. Elle est devenue une figure majeure de la pop dans son pays d’origine, notamment en représentant la République centrafricaine pour le Festival panafricain de Musique FESPAM à Brazzaville en 2007. Les chansons que Laetitia compose et interprète, en français, anglais, Sango et d’autres langues d’Afrique centrale, sont souvent le reflet des moments difficiles qu’elle a vécus. Néanmoins, elle garde la foi (l’une de ses inspirations majeures comme dans la chanson « Manabe » extrait de son album «Ma» enregistré en 2005) parce que ces moments difficiles sont constrastés par des rencontres musicales lumineuses avec des artistes reconnus tels que Manu Dibango, Raghu Dixit, Annie Flore Bacthiellilys, Pierre Claver Akendegue etc. Elle a reçu de nombreux prix et subventions d’institutions canadiennes et performé de la côte Est à la côte Ouest.

Dans le processus de diffuser sa musique, elle travaille avec des musiciens expérimentés comme Assane Seck, Moise Matey et Stephano Petrocca. Aujourd’hui, vivant à Montréal, elle développe sa démarche artistique, «Sanza», et continue de composer et interpréter une musique unique à partir d’une redécouverte de la richesse musicale extraordinaire de son pays natal la République centrafricaine avec des artistes locaux et internationaux. Son dernier album EP, «Sanza», sorti en 2014, est une excellente introduction à cette œuvre musicale.

 

 Ma qui signifie écoute et célèbre le lien maternel…

About LÆTITIA ZONZAMBÉ

Regarded as the foremost voice of her homeland country, the Central African Republic, Laetitia relocated to Montreal in 2009. She is now regarded as «an undeniable leader of African Music in Canada» (Yves Alavo, Culture Montreal).

With sounds and rythms from the heart of the African Bantu region, combined with jazz, blues and soul, Laetitia Zonzambe makes a unique music with its complex and diverse flavours that expresses her creativity. She uses her gifted and colorful voice to express universal human feelings.«There are no borders for those feelings» she says. No borders for her music either, as she performed in popular venues such as the Francofolies of Montreal, The New Morning in Paris, the Old Town School of Folk Music in Chicago and the Vancouver Folk Festival. She is now touring nationally and internationally.

Combining musical elements from the Central African vibe with jazz, blues and soul, Laetitia makes a «Sanza», which is the name of her latest project. A « Sanza » is, in Sango (the language of the Central African Republic), a clothing made of different pieces of colored fabrics. It symbolizes Laetitia’s artistic approach, which musical creation is inspired by assimilated elements over time. This project merges traditional accents and Bantu influences with soul, pop and rythm’n’blues to carry the audience into an emotional universe with uniquely sweet and organic sounds. A first EP album was been released in 2014.

Beginning her musical career in 1999, facing the turmoil of a discouraging protracted military and social crisis from 1996 to 2003, she became a major pop star in her home country, representing the Central African Republic for the 2007 Panafrican Festival of Music in Brazzaville. The songs Laetitia sings, in French, English, Sango and other central African languages, are often reflections of the hard times she has lived through. Nevertheless, she keeps the faith (one of her inspirations as well) as those difficult times are contrasted with illuminated musical encounters with well known artists such as Manu Dibango, Raghu Dixit, Annie Flore Bacthiellilys, Pierre Claver Akendegue etc. She received numerous prizes and grants from Canadian institutions and performed all over Canada.

In the process of touring her music, she is working with experienced musicians such as Assane Seck, Moise Matey and Stephano Petrocca. Today, living in Montreal, she develops her artistic approach, «Sanza», and continues to make her unique music from a newly found appreciation of the extraordinary musical wealth of her native country the Central African Republic and that of local and international artists. Her last EP album, «Sanza», released in 2014, is an excellent introduction to this work.